Permis B – Conduite accompagnée anticipée (AAC)

La conduite accompagnée anticipée, accessible dès l’âge de 15 ans, permet d’acquérir une véritable expérience de la conduite. De plus, celle- ci réduit la période probatoire du permis de conduire à 2 ans au lieu de 3 en formation traditionnelle et la prime d’assurance est moins élevée chez certains assureurs. Enfin, le taux de réussite à l’épreuve pratique du permis de conduire est plus important avec 69,5% de réussite contre 51,9% par la filière classique et celui-ci est possible dès 17 ans ½ pour conduire dès 18 ans.

Celle-ci comprend :

  • Une évaluation initiale permettant d’estimer le nombre d’heures nécessaires, ainsi que le coût potentiel de la formation, qui ne peut pas être inférieur à 20 heures de conduite.
  • Une formation théorique pour comprendre la route, la signalisation, la circulation et les comportements positifs en matière de sécurité routière en vue de réussir l’épreuve théorique générale (ETG), également appelée « examen du code de la route ».
  • Une formation pratique comprenant l’apprentissage de la conduite du véhicule, ainsi que différents modules de sécurité routière destinés à renforcer le comportement positif de l’apprenti conducteur.
  • 1 rendez-vous préalable avec l’accompagnateur d’une durée minimale de 2 heures.
  • 2 rendez-vous pédagogiques obligatoires avec l’élève permettant d’assurer un suivi par l’école de conduite : l’un entre 6 et 8 mois de conduite (et environ 1 000 kilomètres parcourus), l’autre à l’issue des 3 000 kilomètres.
  • 3 000 kilomètres à parcourir sur un an minimum.
  • L’examen pratique du permis de conduire.